Le métier de météorologiste, à l’écoute de notre planète

Spécialiste des phénomènes atmosphériques, le météorologiste étudie et analyse les causes et les effets des changements climatiques. Il établit des prévisions et anticipe les risques de catastrophe naturelle (avalanche, séisme, inondation…).

Le goût pour l’observation, la précision, la rigueur, la patience, la persévérance, l’ouverture d’esprit, l’écoute, la diplomatie pour la gestion d’équipe sont des compétences requises pour ce métier. Une bonne résistance physique et nerveuse permet d’endurer des conditions de travail parfois difficiles. Un esprit logique, d’analyse et de synthèse, de l’autonomie sont également nécessaires.
Les météorologistes sont chargés de récolter des informations, d’étudier et d’analyser les anticyclones, les vents, les pressions, l’humidité de l’air… Pour cela, ils effectuent des analyses à la surface de la Terre et dans l’atmosphère. Ils analysent les phénomènes perçus et réalisent une synthèse permettant d’établir des prévisions à court ou moyen terme afin d’anticiper certains risques climatiques, comme les inondations, les avalanches, les incendies de forêts ou les pics de pollution. Grâce à leur expertise, les météorologistes assurent la sécurité des personnes, en prévenant du danger suffisamment tôt.

Ce métier vous intéresse ? Mettez toutes les chances de votre côté ! Contactez-nous par téléphone pour en savoir plus :  

Vous préférez être recontacté(e) ? remplissez le formulaire suivant svp :  

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le métier d’ambulancier : entre conduite et assistance

Auxiliaire de soins, l’ambulancier assure le transport des blessés et des malades en toute sécurité au moyen d’un véhicule adapté vers les hôpitaux, les cliniques ou les maisons de retraite. Il doit veiller au confort du passager même s’il conduit à grande vitesse dans une situation d’urgence. Il peut intervenir en cas de besoin pour apporter les premiers secours (bouche-à-bouche, massage cardiaque…). Il est également chargé de tâches annexes, comme les formalités administratives.
Ses compétences ? Un bon ambulancier n’est pas seulement un conducteur prudent et rapide, il doit être à l’écoute et rassurer les personnes. Il doit être disponible, calme, patient et posséder des qualités d’écoute. Sang-froid et réactivité sont très appréciés dans ce métier. Dans toutes les situations, et surtout lorsqu’une vie est en jeu, l’ambulancier doit prendre rapidement, et seul, les bonnes décisions. En cas d’interventions longues et pénibles, impossible d’être ambulancier sans une solide résistance physique. Une visite médicale auprès d’une commission préfectorale est obligatoire.

Ce métier vous intéresse ? Mettez toutes les chances de votre côté ! Contactez-nous par téléphone pour en savoir plus sur nos préparations aux concours :  

Vous préférez être recontacté(e) ? remplissez le formulaire suivant svp :  

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Focus métier : devenir Policier en aéroport avec Concours Outremer

Le policier affecté en aéroport dépend de la police aux frontières (PAF), il effectue des missions générales de police et des missions spécifiques :

  • Contrôler les frontières.
  • Transférer les personnes retenues sur le territoire.
  • Assurer des missions de police-secours sur la plate-forme aéroportuaire.
  • Escorter les passagers non admis sur le territoire en zone d’attente des personnes en instance (zapi)
  • Intervenir sur des tâches diverses en matière d’ordre public : embarquements des passagers, bagages abandonnés…

Attention ! De nombreux postes sont à pourvoir dans les aéroports d’Orly et de Roissy-Charles De Gaulle en 2017

Pour optimiser vos chances de réussir le concours d’entrée, Concours Outremer vous propose une préparation sur mesure pour les épreuves écrites et orales.

Envie d’en savoir plus ?

Chez Concours Outremer, nous organisons des réunions d’information gratuites pour vous donner les clefs du succès vers un nouvel emploi dans la fonction publique.

Vous manquez de temps ?
Un Conseiller Concours Outremer peut vous contacter rapidement. Laissez vos coordonnées ci-après:

Quelles sont les missions des sous-officiers de gendarmerie ?

Les sous-officiers sont au service de l’Etat. Leurs missions s’inscrivent dans le cadre de la police judiciaire, la police administrative et en milieu militaire.

En police judiciaire : ces missions comprennent la constatation des crimes, délits et contraventions, le rassemblement des preuves et la recherche des auteurs d’infractions (vols, trafic de drogue, meurtre…).

En police administrative : l’objectif essentiel est la sécurité publique qui, concernant plus particulièrement la gendarmerie départementale, recouvre un domaine allant de la surveillance générale aux missions de police de la circulation routière, en passant par la recherche du renseignement et les missions de secours et d’assistance. Les escadrons de gendarmerie mobile, force destinée à assurer le maintien de l’ordre, participent également à la sécurité publique générale aux côtés de la gendarmerie départementale.

En opérations extérieures : les sous-officiers peuvent être affecté à la surveillance des frontières nationales, la garde de sécurité des ambassades…

En chiffres : sur environ 101 000 personnes (99 000 militaires et 2 000 civils), la gendarmerie comprend 74 050 gendarmes (sous-officiers), 14 400 gendarmes adjoints volontaires travaillant sous les ordres d’un sous-officier de carrière.

En 2016, la Gendarmerie nationale recrutera 2 000 sous-officiers et 7 000 gendarmes adjoints volontaires.

Le concours de sous-officier est ouvert. Pour vous préparer, contactez l’agence Concours Outremer de votre département : Martinique : 0596 77 44 62, Guadeloupe : 0590 60 52 03, Réunion : 0262 29 05 53 ou complétez le formulaire, nous vous proposerons un rendez-vous rapidement.

Travailler au Ministère des affaires étrangères

Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international recrute chaque année plusieurs centaines d’agents pour exercer des dizaines de métiers différents sous des statuts très divers. Chacun peut y trouver sa place et y vivre une expérience professionnelle hors du commun. Les recrutements se font principalement par voie de concours. Pour 2017, le calendrier des concours est disponible, il va y avoir des recrutements pour des postes de conseillers des affaires étrangères, secrétaire des affaires étrangères et des postes d’adjoints administratif de Chancellerie.

N’attendez pas l’ouverture des inscriptions pour démarrer votre préparation car ces concours sont très demandés et seuls les mieux préparés obtiendront un poste.

Pour en savoir plus sur ces recrutements, prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec l’agence de votre département. Martinique : 0596 77 44 62, Guadeloupe : 0590 60 52 03, Réunion : 0262 29 05 53 ou complétez le formulaire, nous vous rappelons gratuitement.

Dans le cadre de son recrutement, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international ne prend pas en considération les candidatures spontanées.

Connaissez-vous le corps de soutien technique de la gendarmerie ?

Admis par voie de concours, les sous-officiers qui composent le Corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale (CSTAGN) assurent des missions dans les domaines de la gestion logistique et financière, de la gestion du personnel, de la mécanique auto-engins blindés, des affaires immobilières, de l’armurerie et de la pyrotechnie, de la restauration collective et de l’imprimerie.

La pédagogie mise en place par les agences Concours Outremer Martinique – 0596 77 44 62, Guadeloupe – 0590 60 52 03, Réunion – 0262 29 05 53 vous permet de préparer ce concours. En complétant ce formulaire, nous vous contacterons rapidement :

Lors de leur admission au  Centre national de formation du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale  (CNFCSTAGN), implanté au sein de l’école de gendarmerie de ROCHEFORT (Charente-maritime), les élèves sous-officiers CSTAGN sont affectés au sein d’une compagnie d’instruction sous le régime de l’internat et logés en chambres collectives.

Leur rémunération s’élève à 1200 euros nets/mensuel.

Au sein de la compagnie, ils suivent la formation initiale qui constitue le 1erniveau de formation des élèves sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale (ESO CSTAGN). Elle est dispensée en trois étapes successives :

  • 1ère étape  :  La formation militaire initiale (FMI) organisée en 12 semaines à l’École de gendarmerie de ROCHEFORT (Charente-maritime)

Commune à l’ensemble des spécialités, elle vise à faire acquérir les valeurs qui permettront aux futurs sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de s’intégrer au sein de la communauté militaire. Outre la découverte de la gendarmerie nationale, cette période contribue à acquérir les réflexes du combattant et à développer le goût de l’effort par un entraînement physique assidu. Également formés au maniement des armes, ils sont aptes à assurer le soutien d’unités opérationnelles de la gendarmerie en France mais également sur des Théâtres d’opérations extérieures (TOE).

  • 2ème étape  : La formation au soutien opérationnel polyvalent (SOP) organisée sur 2 semaines à l’École de gendarmerie de ROCHEFORT (Charente-maritime).

Commune à toutes les spécialités elle vise le fonctionnement du groupe commandement, le soutien des personnels, la logistique de l’unité, l’exécution du service et le suivi de l’activité opérationnelle.

  • 3ème étape  : La formation d’adaptation à la spécialité (FAS) prépare les élèves à leur futur environnement professionnel en leur dispensant les compétences techniques nécessaires au premier emploi.

Délivrée sur une période variable, en fonction de la spécialité choisie, cette dernière étape est délivrée en partie ou en totalité par le CNF-CSTAGN  de ROCHEFORT (Charente-Maritime) et/ou dans des écoles de formation interarmées à QUERQUEVILLE (Manche), ANGERS (Maine-et-Loire), BOURGES (Cher).

Administration et gestion du personnel (AGP)

9 semaines à l’École de gendarmerie de ROCHEFORT (Charente-Maritime). Contenu du programme : la correspondance écrite, la bureautique, réglementation et la mise en œuvre des procédures liées à l’administration et à la gestion des militaires de la gendarmerie, les droits des personnels militaires (solde, indemnités, etc).

Gestion logistique et financière (GLF)

9 semaines à l’École de gendarmerie de ROCHEFORT (Charente-Maritime). Contenu du programme : la correspondance écrite, la bureautique, les règles applicables aux marchés publics, la gestion des stocks et approvisionnements, la comptabilité générale et budgétaire de l’Etat.

Armurerie et pyrotechnie (ARM-PYR)

12 semaines à l’École de gendarmerie de ROCHEFORT (Charente-Maritime) puis 7 semaines au Centre de formation de la direction générale de l’armement à BOURGES (Cher). Contenu du programme : le maintien en condition de l’armement de dotation, la réparation des équipements et matières spécifiques (armement, optique, NRBC, balistique, etc), la gestion technique et administrative des munitions (approvisionnement, codification, marquage, transport, stockage, élimination, etc).

Affaires immobilières (AI)

22 semaines à l’École du génie (EG) à ANGERS (Maine-et-Moire). Contenu du programme : la gestion du parc immobilier et des crédits-loyers, la préparation des états en vue de travaux d’infrastructures (entretien, restructuration, etc), l’initialisation de projets de construction.

Auto-engins blindés (AEB)

8 semaines aux écoles militaires à BOURGES (Cher) puis 4 semaines à l’école de gendarmerie de ROCHEFORT (Charente-Maritime). Contenu du programme : l’entretien, la réparation et la gestion des véhicules en dotation dans la gendarmerie nationale.

Restauration collective (RC)

9 semaines à l’ École des fourriers de QUERQUEVILLE (Manche). Contenu du programme : la gestion des activités de restauration et de loisirs (hôtellerie, restauration, bar, comptoir des ventes), la comptabilité de l’établissement, l’encadrement du personnel d’exécution, le suivi et la gestion des approvisionnements et des stocks.

SANCTIONS DE LA FORMATION

La formation est sanctionnée d’une part par :

– l’attribution du Brevet élémentaire de spécialiste (BES) ;

– la nomination au grade de maréchal des logis (MDL) ;

– l’affectation en unité suivant la spécialité et le rang de classement de l’élève.

– un lien au service d’une durée de quatre années.

 

Sources : Gendarmerie Nationale

Devenir bibliothécaire

Les agences Concours Outremer vous proposent une formation sur mesure pour réussir le concours de bibliothécaire.

Il existe deux spécialités pour ce concours de catégorie A : bibliothèque et documentation. Vous aurez à réussir les épreuves d’admissibilités qui comportent une note de synthèse, un questionnaire comprenant de six à dix questions appelant chacune des réponses développées ou des réponses courtes et une composition dont le sujet varie en fonction de la spécialité choisie.

Puis viendront les épreuves orales qui sont l’étape finale du concours. Les candidats reçus suivent ensuite une formation professionnelle (de 12 à 18 mois) à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (ENSSIB).

Pour en savoir plus sur le métier de bibliothécaire