Contrôleur des douanes


 
Concours de catégorie B, filière économie – finances, fonction publique d’état

Préparez-vous en Martinique, Guadeloupe, Réunion pour réussir ce concours.

Pour optimiser vos chances, Concours Outremer vous propose une préparation sur mesure pour réussir les épreuves du concours de contrôleur des douanes.

DÉCOUVRIR LE MÉTIER DE CONTRÔLEUR DES DOUANES

Dans les aéroports, aux frontières, dans les ports…, le douanier, représentant de l’État, appartient à l’administration fiscale.

Quand il est rattaché à la branche “contrôle des opérations commerciales et d’administration générale”, le contrôleur des douanes :

  • Vérifie des marchandises, c’est-à-dire chargé du contrôle de l’application des droits et taxes, ainsi que des formalités douanières auxquelles sont soumises les marchandises importées ou exportées
  • Enquête au sein d’une équipe, en charge de la vérification et du contrôle en entreprises et sur documents, des opérations effectuées par les sociétés

Dans la branche “surveillance”, il travaille en uniforme et porte une arme. Il est chargé de débusquer, sur le terrain, les contrefaçons et les contrebandes.

CONDITIONS DE RECRUTEMENT
  • être français ou ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen ;
  • jouir de l’intégralité de vos droits civiques et être en position régulière au regard des dispositions du code du service national ;
  • les mentions portées au bulletin n° 2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec l’exercice des fonctions ;
  • être titulaire d’un baccalauréat de l’enseignement de second degré ou d’un diplôme équivalent ou justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans à temps plein dans un emploi de niveau au moins équivalent à celui
    exercé par un contrôleur des douanes (cf. nomenclature PCS-ESE 2003 de l’INSEE).
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice des fonction

A noter que ces conditions de diplômes ou d’expérience professionnelle ne sont pas opposables aux mères et pères d’au moins trois enfants, ainsi qu’aux sportifs de haut niveau (reconnus par le ministère chargé des Sports) ;

LES ÉPREUVES

Les épreuves écrites de pré-admissibilité

  • Réponse à des questionnaires à choix multiples destinés à vérifier les connaissances des candidats dans les domaines suivants : connaissances générales, français, mathématiques et raisonnement logique (durée : 1 heure et 30 minutes ; coefficient 2).

Seuls peuvent être admis à se présenter aux épreuves écrites d’admissibilité les candidats ayant obtenu à cette épreuve un total de points fixé par le jury. Les points obtenus à cette épreuve seront pris en compte pour l’admissibilité et l’admission.

Les épreuves écrites d’admissibilité 

Épreuve n° 1 :

  • Résumé d’un texte portant sur les questions économiques et sociales du monde contemporain, et réponse à des questions en lien avec le texte (durée 3 heures ; coefficient 4).

Épreuve n° 2 :

Au choix du candidat, ce choix étant précisé lors du dépôt de la demande d’admission à concourir :

  • Résolution d’un ou plusieurs problèmes de mathématiques ;
  • Résolution d’un ou plusieurs exercices de comptabilité privée ;
  • Composition sur un ou plusieurs sujets donnés et / ou cas pratiques d’économie ;
  • Composition sur un ou plusieurs sujets donnés et / ou cas pratiques de droit ;
  • Composition sur un ou plusieurs sujets donnés et/ou étude d’un ensemble documentaire de géographie économique ;
  • Composition sur une ou plusieurs questions portant sur des connaissances techniques de navigation maritime (durée : 3 heures ; coefficient 4).

Épreuve n° 3 – facultative :

  • Traduction sans dictionnaire (sauf pour l’arabe et le chinois) d’un document rédigé dans l’une des langues suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien ou russe.

Seuls les points obtenus au-dessus de 10 sur 20 sont pris en compte. Durée : 1 heure et 30 minutes ; coefficient 1.

Les épreuves orales d’admission

  • Entretien destiné à apprécier les motivations du candidat et son aptitude à exercer des fonctions au ministère. L’entretien comprend une présentation par le candidat de son parcours. Le candidat fournira en amont une fiche de présentation de celui-ci (durée : 25 minutes ; coefficient : 8).
  • Interrogation de langue étrangère consistant dans la traduction orale en français d’un texte écrit dans la langue étrangère choisie, suivie d’une conversation dans la même langue. Les candidats ont le choix entre les langues suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien ou russe.

Toutefois cette langue doit être différente de celle que le candidat a éventuellement choisie pour l’épreuve écrite facultative (durée : 15 minutes ; coefficient : 2).

  • Épreuve d’exercices physiques portant sur la course de vitesse, la course de fond et le saut en hauteur (coefficient : 1) pour les inscriptions dans la branche surveillance.

APRÈS LE CONCOURS 

Vous serez nommé contrôleur stagiaire et suivrez à ce titre un stage d’un an, comprenant deux périodes distinctes :

  • Un cycle d’enseignement professionnel de 6 mois, soit à l’École nationale des douanes de Rouen si vous êtes lauréat du concours de la branche du contrôle des opérations commerciales et d’administration générale, soit à l’École nationale des brigades des douanes de La Rochelle si vous êtes lauréat du concours de la surveillance (Nota : dès votre entrée dans l’établissement de La Rochelle, vous serez astreint au port de l’uniforme) ;
  • Une période de formation pratique dans les services déconcentrés de la direction générale des douanes et droits indirects de 6 mois. Le lieu géographique du stage dépendra de votre classement à l’issue du cycle d’enseignement professionnel et des besoins de l’administration.

Fiche d'inscription et de sélection

  • Votre niveau d'études détermine la catégorie de concours pour laquelle vous pouvez concourir.