Gardien de la paix


Concours de catégorie B, filière Justice- Police, fonction publique d’état

Pour optimiser vos chances de réussir le concours de gardien de la paix, Concours Outremer vous propose une préparation sur mesure pour les épreuves écrites et orales.

DÉCOUVRIR LE MÉTIER DE GARDIEN DE LA PAIX

Enquête de police, maintien de l’ordre, contrôle des frontières ou renseignement…

Le gardien de la paix exerce des fonctions variées pour assurer la sécurité de ces concitoyens. Chaque jour, il travaille en contact direct avec le public. Il assure le maintien de l’ordre dans les villes, fait respecter la sécurité routière et porte aide et assistance aux personnes. En tant qu’officier de police judiciaire (OPJ), il mènera des enquêtes afin de prévenir la délinquance et poursuivre les malfaiteurs.

CONDITIONS DE RECRUTEMENT
  • Etre de nationalité française et avoir, sauf dérogation, entre 17 et 35 ans au 1er janvier de l’année du concours.
  • Être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent ou justifier d’au moins 3 ans d’activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l’emploi postulé (2 ans pour les titulaires du diplôme national du brevet, d’un CAP ou d’un BEP).

(Les mères et pères d’au moins trois enfants qu’ils élèvent ou ont élevés effectivement ainsi que les sportifs de haut niveau peuvent faire acte de candidature sans condition de diplôme).

  •  Remplir les conditions d’aptitude physique requise et notamment :
    • Être médicalement apte à un service actif de jour comme de nuit,
    • Avoir une acuité visuelle, après correction, au moins égale à 15 dixièmes pour les deux yeux, avec un minimum de 5 dixièmes pour un œil, chaque verre correcteur ou lentille ayant un maximum de trois dioptries pour atteindre cette limite de 15 dixièmes,
    • Être apte au port et à l’usage des armes.
  • Avoir un casier judiciaire vierge.
  • Être recensé et avoir accompli la journée d’appel de préparation à la défense
  • Être en règle avec la législation sur le service national (autres candidats).

Les candidats doivent mesurer au moins 1.68 m pour les hommes et 1.60 m pour les femmes.

LES ÉPREUVES

Les épreuves écrites d’admissibilité 

  • Étude de texte

Permet de vérifier à partir de questions courtes, la capacité du candidat à repérer et à analyser les informations contenues dans le texte.

Durée : 2 h 30 ; coefficient 3. Toute note inférieure à 07/30 est éliminatoire.

  • Tests psychotechniques

Obligatoires et non notés, destinés à évaluer notamment le profil psychologique du candidat.
Durée : 2 h 30.

Les résultats de ces tests sont utilisés, à l’admission, lors de l’épreuve d’entretien.

  • Questionnaires à choix multiples en deux parties :

Première partie :
portant sur le socle de connaissances scolaires fondamentales permettant d’évaluer le sens de l’observation du candidat. Coefficient 1
Deuxième partie :
– soit sur les connaissances générales (événements qui font l’actualité, cadre institutionnel politique français et européen, règles du comportement citoyen, ainsi que l’organisation générale du ministère de l’Intérieur et des services de police). Coefficient 2
– soit sur le programme du baccalauréat professionnel spécialité « sécurité prévention » en vigueur au 1er janvier de l’année d’ouverture du concours. Coefficient 2
Durée impartie pour les 2 questionnaires : 1 heure 30

Le candidat indique son choix dans sa demande d’inscription au concours et ne peut en aucun cas en changer après la clôture des inscriptions.

Préadmission :

Seuls les candidats ayant obtenus aux épreuves d’admissibilité, sans avoir fait l’objet d’une note éliminatoire et après application des coefficients, un total de points déterminé par le jury qui ne pourra être inférieur à 60 points, ont accès aux épreuves de pré-admission.

  • Épreuves d’exercices physiques composées de deux ateliers : un parcours d’habileté motrice et un test d’endurance cardio-respiratoire. Toute note inférieure à 7/20 à l’un ou l’autre des deux ateliers est éliminatoire. Coefficient 3

Les épreuves orales d’admission

  • Test sous forme de questions/réponses interactives, pouvant comporter des mises en situation à caractère pratique et déontologique. Ce test fait appel à la mémoire visuelle des candidats pour déterminer leurs fonctions de perception, d’évaluation, de décision et leur vigilance. Dotés d’un boîtier de réponses électroniques, les candidats, après avoir visionné une image, disposeront de 15 secondes par question en rapport avec l’image observée pour répondre. Durée : 20 minutes ; coefficient 3
  • Épreuve de gestion du stress,sous forme d’un parcours permettant l’évaluation de la gestion du stress du candidat. Cette épreuve consiste à placer le candidat dans une situation imprévue et soudaine et à analyser son comportement.
Le comportement du candidat est observé lors d’un parcours effectué à l’aveugle soumis à des bruitages fortement parasites.

Les résultats de ces tests sont transcrits dans une grille d’évaluation pour permettre la notation de l’épreuve. Une grille d’observation est renseignée par le psychologue qui, au cours de l’épreuve, observe le comportement du candidat, les stratégies de progression mises en place et la gestion de la ligne de vie. Elle est communiquée aux membres du jury, en vue de l’épreuve d’entretien à qui elle sert d’aide à la décision. Durée : 10 minutes maximum ; coefficient 2

  • Entretien avec le jury permettant d’évaluer l’aptitude et la motivation du candidat à occuper les fonctions de gardien de la paix, d’apprécier ses qualités de réflexion ainsi que ses connaissances.

Le jury dispose comme aide à la décision :
– des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue,
– de la grille d’observation renseignée par le psychologue lors de l’épreuve de gestion du stress,
–  du curriculum vitae détaillé, transmis le jour même de l’épreuve par le candidat au service organisateur du concours et remis par ce dernier aux membres du jury. Ce curriculum vitae devra comporter les compétences acquises lors du parcours scolaire et extrascolaire et développer les raisons de ce choix professionnel.
Durée : 25 minutes ; coefficient 4. Toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire

  • Conversation en langue étrangère dans l’une des langues vivantes suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien. Durée : 10 minutes ; coefficient 1.

Les candidats précisent, lors de leur inscription au concours, la langue choisie et ne peuvent en changer après la clôture des inscriptions.

Précision : la préparation Concours Outremer n’intègre pas l’épreuve physique ni l’épreuve de langue.

Fiche d'inscription et de sélection

  • Votre niveau d'études détermine la catégorie de concours pour laquelle vous pouvez concourir.