Inspecteur des finances publiques


 
Concours de catégorie A, filière économie – finances, fonction publique d’état

Pour optimiser vos chances, Concours Outremer vous propose une préparation sur mesure pour réussir les épreuves du concours d’inspecteur des finances publiques. Au programme, remise à niveau et connaissance des Institutions.

DÉCOUVRIR LE MÉTIER D'INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES

Dans une trésorerie générale, les inspecteurs du Trésor sont responsables d’un service. Ils en gèrent l’activité, animent une équipe de contrôleurs et d’agents, et peuvent mener diverses études.
Ils exercent des fonctions de responsabilité et/ou d’encadrement dans des domaines très diversifiés :

  •  Recouvrement des recettes publiques
  • Contrôle et exécution des dépenses publiques
  • Production de l’information budgétaire et comptable publique
  • Prestations de conseil et d’expertise en matière budgétaire, financière et comptable
  • Gestion de l’épargne et des fonds déposés au trésor public

Ces fonctions peuvent être exercées dans le cadre de profils professionnels différents :

  •  Responsable ou adjoint dans une trésorerie, il dirige une trésorerie ou exerce des fonctions d’adjoint dans les plus importantes d’entre elles
  • Chef de service dans une trésorerie générale, il est prestataire de services pour les comptables publics du département, qui le consultent pour les problèmes particuliers relevant de sa compétence
  • Chargé de mission dans une trésorerie générale, il se voit confier des missions spécifiques (rapports, études particulières) ou exerce les fonctions d’assistant de vérification
  • Chargé de fonction à l’administration centrale du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, il est prestataire de services pour les Trésoriers-payeurs généraux qui le consultent pour les problèmes particuliers relevant de sa compétence
  • Chargé d’enseignement d’un établissement de formation du Trésor public (École Nationale du Trésor public ou Centre de Formation professionnelle et universitaire)
  • ” Analyste” dans un département informatique d’une trésorerie générale de région, cette fonction est réservée aux inspecteurs qui possèdent la qualification dite ” d’analyste “

Tenir la comptabilité exige beaucoup de rigueur.
Sur certaines missions, le personnel du Trésor public est personnellement et financièrement responsable de ses erreurs.
Un goût prononcé pour les chiffres est indispensable.

Un bon sens des relations est nécessaire, car il est fréquemment en contact avec le public ou avec les services des collectivités locales.

CONDITIONS DE RECRUTEMENT
  • D’avoir la nationalité française, ou être ressortissant d’un Etat membre de la communauté européenne
  • De jouir de vos droits civiques et avoir un casier judiciaire compatible avec l’exercice des fonction
  • D’être en situation régulière vis-à-vis du service national, notamment vis-à-vis du recensement et de la journée de préparation à la défense (le recensement et la participation à l’appel de préparation peuvent être régularisés jusqu’à la date de nomination).

Et  à la date de nomination :

  •  De remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction
  • Etre titulaire au 1er janvier de l’année au titre de laquelle est organisé le concours :
    • D’un diplôme national sanctionnant un deuxième cycle de l’enseignement supérieur 
    • D’un diplôme ou titre classé au moins niveau II 
    • Ou justifier d’une formation équivalente
LES ÉPREUVES

Les épreuves écrites d’admissibilité 

  • Épreuve n° 1 (durée : 4 heures ; coefficient 7) :
    Rédaction d’une note de synthèse à partir d’un dossier relatif aux questions économiques et financière

Cette épreuve est destinée à vérifier les qualités d’expression, d’analyse et de synthèse du candidat ainsi que son aptitude à dégager des conclusions et/ou formuler des propositions.
Le dossier documentaire ne peut excéder 25 pages.

  • Epreuve n° 2 (durée : 3 heures ; coefficient 5) :
    Épreuve au choix du candidat :
    •  Droit constitutionnel et administratif : réponses  à des questions et/ou commentaire d’un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques
    • Institutions, droit et politiques communautaires : réponses à des questions et/ou commentaire d’un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques
    • Droit civil et procédures civiles : réponses à des questions et/ou commentaire d’un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques
    • Droit des affaires : réponses à des questions et/ou commentaire d’un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques
    • Analyse économique : réponses à des questions et/ou commentaire d’un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques
    • Econométrie et statistique : résolution d’un ou plusieurs problèmes
    • Mathématiques : résolution d’un ou plusieurs problèmes
    • Gestion comptable et analyse financière : résolution d’un ou plusieurs problèmes et/ou cas pratiques
    • Finances et gestion publiques : réponses à des questions et/ou commentaire d’un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques
  •  Épreuve n° 3 (durée : 1 h 30 ; coefficient 1) :
    Traduction sans dictionnaire d’un document rédigé dans l’une des langues suivantes : allemand, anglais, espagnol ou italien.

Les épreuves orales d’admission

  • Epreuve n° 1 (durée : 30 minutes ; coefficient 6) :
    Entretien avec le jury destiné à apprécier les motivations du candidat et son aptitude à exercer des fonctions d’inspecteur.

L’entretien comprend tout d’abord une présentation par le candidat, durant environ 5 minutes, de son parcours. Il se poursuit par un échange avec le jury notamment sur sa connaissance de l’environnement économique et financier.

  •  Epreuve n° 2 (préparation : 20 minutes ; exposé et questions : 20 minutes ; coefficient 4) :
    Exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort par le candidat sur une option de l’épreuve écrite d’admissibilité n° 2, suivi de questions en rapport avec le sujet traité et/ou le programme de l’option.

APRÈS LE CONCOURS 

Une fois reçus au concours, les inspecteurs sont nommés fonctionnaires stagiaires du Trésor public et suivent une formation d’un an à la fois théorique et pratique, à l’École nationale du Trésor public située à Noisiel – Marne-la-Vallée (77). Un stage dit de ”premier métier” est ensuite effectué pendant 6 mois.
À l’issue de ces formations, les fonctionnaires stagiaires qui ont donné satisfaction sont titularisés.
Un inspecteur peut accéder à des fonctions d’encadrement plus élevées en décrochant le concours d’inspecteur principal.

Fiche d'inscription et de sélection

  • Votre niveau d'études détermine la catégorie de concours pour laquelle vous pouvez concourir.