Conseiller d’insertion et de probation


Concours de catégorie B+, filière Justice, fonction publique d’état

Pour optimiser vos chances de réussir le concours de conseiller d’insertion et de probation, Concours Outremer vous propose une préparation sur mesure pour les épreuves écrites et orales.

DÉCOUVRIR LE MÉTIER DE CONSEILLER D'INSERTION ET DE PROBATION

Le conseiller d’insertion et de probation rétablit le dialogue entre le délinquant et la société. Il lui facilite l’accès aux dispositifs sociaux, éducatifs et de travail.

Le CIP contribue à rétablir le dialogue entre les prisonniers et le monde extérieur ; il intervient donc aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la prison.

Il facilite l’accès des détenus aux dispositifs sociaux, de soin, de formation ou de travail, apporte son aide au maintien des liens familiaux, prépare le détenu à sa sortie et à sa réinsertion. Il met aussi en œuvre les mesures de contrôle et veille au respect des obligations imposées aux personnes placées sous main de justice.

Par ailleurs, il effectue des investigations préalables à la prise de décision par la juridiction de jugement ou d’instruction par le biais d’enquêtes et à l’exécution des peines privatives de liberté. Enfin, il rend compte du suivi des mesures aux autorités judiciaires. Pour mener à bien ses différentes missions, il anime un réseau de partenaires institutionnels, associatifs et privés.

CONDITIONS DE RECRUTEMENT

Avoir plus de 20 ans et avoir le DEUG, DUT ou équivalent, diplôme d’assistant de service social ou d’éducateur spécialisé.

LES ÉPREUVES

Les épreuves écrites d’admissibilité 

  • Composition sur un sujet relatif à l’évolution politique, économique et sociale de la France contemporaine (coef.3 ; 4 h) ;
  • Rédaction d’une note de synthèse établie à partir d’un ou plusieurs documents (coef.2 ; 2 h).

Les épreuves orales d’admission

  • Conversation avec le jury, ayant pour point de départ un exposé de 10 minutes sur un thème : institutions françaises et européennes, la famille en société contemporaine, démographie et migrations, intégration et insertion sociale, enseignement, échec scolaire et inadaptation, sociabilisation des adolescents, formation et qualification professionnelle, chômage, pauvreté et précarité, politique en faveur de l’emploi, de la santé et de l’action sociale, prévention et traitement de la délinquance, normes et déviances, médias et communication, sports, loisirs et vie culturelle (coefficient 2 ; durée : 10 min) ;
  • Entretien avec un jury destiné à apprécier l’aptitude et les motivations du candidat à remplir ses fonctions en milieu pénitentiaire (coefficient 3 ; durée : 10 min) ;

Concours Outremer peut vous proposer une formation sur mesure

APRÈS LE CONCOURS 

Vingt-quatre mois en alternance à l’École Nationale d’Administration pénitentiaire (ENAP) à Agen (47).

Dès la première année, stages diversifiés sur le terrain, en plus des cours théoriques.

Projet d’action collective d’insertion de détenus et mémoire personnel, durant la seconde année. La titularisation passe par les épreuves du certificat d’aptitude.

Fiche d'inscription et de sélection

  • Votre niveau d'études détermine la catégorie de concours pour laquelle vous pouvez concourir.